Ougashop, la pâtisserie décorative !

Une interview de Fanny Bijaoui

Alexandra a toujours aimé cuisiner et se lancer des défis culinaires. Après une première vie dans l’informatique, puis dans le marketing, elle a été rattrapée par sa passion gourmande il y a un an. Le site rassemble les grandes marques du cake design (pâtisserie décorative), mais aussi des ingrédients originaux pour faire des bons et beaux gâteaux. Itinéraire d’une gourmande.

Comment passe-t-on du marketing à la pâtisserie décorative ?

Je passais mon temps à faire des gâteaux pour faire plaisir à mes collègues. J’ai même répondu lors d’un entretien d’embauche aux questions « Êtes-vous sociable? » ou « Comment voyez-vous l’entente avec les collaborateurs?» que j’aimais bien faire des gâteaux et les apporter au travail ! J’ai même fait sourire l’un de mes patrons en lui faisant goûter mes pâtisseries. Le jour où je suis devenue maman, c’était évident : il fallait que je fasse d’autres types de gâteaux, que je raconte une histoire… À l’occasion de l’anniversaire de ma fille, j’ai trouvé les ingrédients dont j’avais besoin à l’étranger. J’ai donc décidé de tout importer pour moi et les autres fans de pâtisserie.

Votre premier gâteau ?

Un jour, ma petite soeur de 5 ans est revenue de l’école avec une recette d’un gâteau au miel. On l’a refait à la maison, il avait l’air très bon, mais on ne la jamais mangé car… personne n’aime les gâteaux au miel chez moi !

Quels sont les produits les plus faciles à utiliser ?

Tous les produits que je sélectionne sont très faciles à utiliser et bons.

Les plus commandés ?

La pâte à sucre très tendance, tout comme les glaçages déjà prêts et colorés, mais aussi les confettis et les arômes. Je propose aussi des gammes éphémères car j’aime créer la surprise !

Quels produits utilisez-vous le plus souvent pour pâtisser ?

La pâte à sucre et les glaçages.

Votre gâteau fétiche?

Une base de gâteau au yaourt (avec ou sans lait). Je trouve que c’est moelleux et pas sec, contrairement à la génoise (plus difficile à faire). Et une bonne crème de fourrage car j’adore utiliser la poche à douille partout partout….

Votre coup de food du moment ?

La pâte à sucre car le gâteau a tout de suite beaucoup d’allure et de style. Et puis, ça suscite l’admiration de tous. Mon leitmotiv : faire plaisir, tout en m’amusant.

Des souvenirs sucrés d’enfance ?

Je me souviens que, pour mes 5 ans, mon père m’avait acheté un énorme gâteau à la crème et, dans mon souvenir de petite fille, il était vraiment énorme !! Je n’avais qu’une envie : mettre les doigts dedans !

Un aliment que vous ne goûterez jamais ?

Le truc gélatineux des Anglais qui bouge !

Par quoi commencer, quand on est nul en pâtisserie ?

Trois conseils d’une non professionnel de gâteaux : laissez tomber les recettes qui nécessitent un dico (rien de plus pompeux), lancez-vous car qui n’essaie pas, ne saura jamais pâtisser ! Enfin, osez apporter votre touche perso, sortez des recettes traditionnelles et inventez juste pour le plaisir de faire goûter.

Qu’est-ce que vos clientes apprécient chez vous ?

L’écoute et le conseil, bien que non professionnelle, je me devais d’essayer les produits. J’échange beaucoup par téléphone sur mes astuces et mes recettes. On me sollicite aussi car je livre très vite : on passe commande la nuit et j’expédie le lendemain !

Alexandra d’Ougashop nous livre sa recette de pop cakes !

Étape 1

Un paquet d’Oreo (200g)

2 cuillères à café de mascarpone

Mélanger le tout pour former une pâte (si pas assez humide, rajouter du mascarpone mais pas trop)

Former des grosses boules et laisser au frais 3h minimum (il est possible de réaliser la recette la veille)

Etape 2

Choisir parmi les moules pop pour former soit une boule, un cœur et remouler les grosses boules avec la forme choisie.

Faire fondre le candy melt au bain marie uniquement. Il est possible d’utiliser un liquéfiant sur le chocolat.

Étape 3

1) Prendre un bâtonnet de sucette, le piquer dans le chocolat puis dans la boule pop pour que le chocolat saisisse la pâte. Laisser sécher quelques secondes.

2) Tremper la pop dans le chocolat fondu au bain marie, et décorer de paillettes, vermicelles, perles selon vos envies pendant que le chocolat n’est pas encore sec.

Christophe Adam, pâtissier éclairé
La p’tite feuille à gros effet